Vouloir toucher les étoiles

À travers “Vouloir toucher les étoiles”, Mike Horn nous offre le récit de l’un des plus gros challenges de sa vie : celui de l’ascension des montagnes les plus hautes au monde.

Depuis quelques temps, je m’intéresse passionnément à ces explorateurs et aventuriers de l’impossible que sont Mike Horn, Ed Stanford ou encore Jean-Louis Étienne.

La question qui vous vient alors à l’esprit et pourquoi et surtout, quel rapport avec les thématiques que je traite habituellement sur ce blog ?

En premier lieu, je dirais que Mike Horn et ses confrères démontrent que rien n’est impossible, forçant l’admiration. En second lieu, bien qu’aventuriers ou sportifs de l’extrême, ce sont à mes yeux avant tout des entrepreneurs à l’instar d’un Steve Jobs. En effet ils entreprennent à leur façon même s’ils ont des objectifs certes bien différents des startuppers de la Silicon Valley.

Ce qui est intéressant dans ce récit c’est de comprendre comment devient-on un Mike Horn. Qu’est ce qui peut expliquer qu’un homme traverse les pôles, fasse l’ascension des plus hautes montagnes de la planète au péril de sa vie, est-ce de l’insouciance ou une drogue ? Ce qui est sûr, c’est que par le biais de ce récit on apprend que Mike Horn depuis son enfance a toujours éprouvé le besoin de découvrir le monde et d’être libre.

Je pense également qu’il a à s’épanouir grâce à son éducation suffisamment strictes pour le guider sur le droit chemin, tout en lui laissant une certaine liberté qui fut responsabilisante pour lui. (???) D’ailleurs, il y a certain passage de ce livre qui montre à quel point son père avait une façon atypique et admirable d’éduquer son fils.

 

Extrait 1 La liberté

Extrait 2 La scène du vélo

Un homme comme les autres

 

Alors jeune adulte, Mike connaîtra deux passages déterminants qui lui permettront de prendre conscience de certaines choses.

La première est la mort de son père, qui pour lui était son héros, sa source d’inspiration. Le second passage correspond à son intégration des forces spéciales sud africaines pour son service militaire obligatoire. Pendant cette période (l’Afrique du Sud était alors en pleine guerre contre l’Angola), il apprendra à survivre, à se dépasser mais également des savoir faire qui lui seront utiles dans le cadre des ses explorations futures (pistage d’un animal, ou d’un ennemi).

Ces deux événements ont un point commun : ils ont confronté Mike Horn à la mort, que ce soit celle de son père mais également à celle de certain de ses compagnons d’armes. Ces événements sont déterminants, ils lui ont permis de comprendre qu’il devait impérativement suivre ses rêves, on n’a qu’une seule vie et elle est courte.

 

Un entrepreneur comme les autres ?

Après l’armée, Mike Horn est revenu sur les bancs de l’école pour décrocher un diplôme de commerce et a rejoint le business de son oncle dans le commerce des fruits et légumes. Cela lui a permis d’avoir un poste avec des responsabilités importantes tout en lui faisant gagner de l’argent.

Pourtant, le manque de liberté et l’idée de passer sa vie dépendant de choses qui n’ont que peu d’importance quand on n’est pas un matérialiste vont le forcer à prendre une des décisions qui est certainement l’une des plus courageuses quand on possède tout : tout abandonner, faire un “reset” de sa vie.

 

Entreprendre avec passion

Je vous parlais plus haut dans cette critique que Mike Horn est un entrepreneur comme les autres. Bien que le livre soit peu développé sur comment Mike Horn a réussi à atteindre une indépendance financière tout en vivant sa passion. Certains passages évoquent notamment son lien avec ses sponsors, ou comment il a levé des fonds pour un projet caritatif qui avait pour but de permettre à des adolescents de toutes nationalités d’être sensibilisés à l’écologie, tout en découvrant des lieux hors du commun.

À travers ce livre, on comprend que aussi que Mike Horn ne s’intéresse pas lui-même à sa popularité et ne gère pas directement les aspects liés à sa communication, ses sponsors et un cercle restreint de ses proches s’en occupent pour lui.
C’est pour cela que Mike Horn est aujourd’hui un des aventuriers les plus connus de la planète, ses exploits ne suffisent pas s’il y a personne pour en parler. (???)

 

 

 

 

 

 

Pour résumer

À travers “Vouloir toucher les étoiles”, Mike Horn nous partage son aventure de l’ascension des plus hautes montagnes. Les moments qui ne concernent pas les ascensions à proprement parler (enfance, carrière, projets annexes, notoriété, etc.) sont les moments que j’ai personnellement préféré.

Toutefois, les récits des ascensions, bien que par moments répétitifs, sont parfois poignants et nous dévoilent la réalité de ses expéditions. Depuis que Mike Horn passe à la télé, on nous laisse croire qu’il s’agit de survie. En réalité, il s’agit d’aventure soft.

À travers ce livre, nous découvrons la réalité de ses expéditions qui sont souvent fatales pour ces aventuriers de l’extrême, plusieurs protagonistes et confrères de Mike Horn ont connu la mort dans l’une de ascensions. J’ai la certitude que la philosophie de Mike Horn, la façon dont il appréhende le risque et sa façon de vivre passionnément, ne peuvent être qu’inspirantes et pleines de leçons pour les entrepreneurs que nous sommes.

Biographie de l’auteur

Né en 1966 à Johannesburg, Mike Horn obtient un diplôme de science du mouvement humain à l’université de Stellenbosch. Il quitte l’Afrique du Sud en 1990, pour voyager en Europe où il travaille d’abord en tant qu’instructeur de ski et guide de rafting et canyoning. Depuis, il multiplie les exploits inédits. Il a descendu l’Amazone à la nage, a fait le tour du monde en suivant la ligne de l’Équateur, a marché le long du cercle polaire arctique, et a bravé la nuit hivernale pour rejoindre le Pôle Nord. Il raconte ces aventures dans ses livres : Latitude Zéro (2001), Conquérant de l’impossible (2005) et Objectif : Pôle Nord de nuit (2007), tous parus chez XO Éditions. Il est parti en 2008 pour un tour du monde qui lui fera traverser tous les continents en quatre ans, sans aucun moyen de transport motorisé. Mike Horn est père de deux filles.

 

 

 

 

 

 On ne grimpe qu’une fois la montagne de la vie. Il faut savoir vivre ses rêves.  »
Mike Horn est un aventurier de l’extrême connu dans le monde entier pour repousser les limites du possible. Il a descendu l’Amazone, suivi la ligne de l’équateur, traversé la longue nuit polaire. Il a marché sur la glace, parcouru le désert, descendu des rapides, frayé son chemin dans la jungle.

Jusqu’à ce pari fou : gravir, avec trois amis, quatre 8 000 mètres à la suite dans l’Himalaya. Sans oxygène, sans cordes, en  » style alpin  » le plus pur, à la seule force de la volonté…
Pour la première fois, ce conquérant de l’impossible se dévoile. Il nous parle de ses motivations profondes, de ses inspirations et de Cathy, sa femme, sa croix du Sud, récemment emportée par la maladie et dont l’esprit accompagne chacun de ses pas.